Évaluations immobilières : les forces motrices

Published 22 juin 2023

Depuis la crise financière mondiale de 2008-2009, l’industrie immobilière a fonctionné dans un contexte macroéconomique favorable, caractérisé par des capitaux faciles d’accès, de bas taux d’intérêt et une inflation stable. Dans ce macroenvironnement propice, la valeur des propriétés a bénéficié d’un léger vent arrière qui a permis aux propriétaires de se concentrer uniquement sur l’augmentation de leurs futurs flux de trésorerie. Cet environnement, bien que favorable, a été relégué au second plan et l’immobilier a ainsi connu une hausse régulière des revenus et des gains de valeur.

Aujourd’hui, ces dynamiques changent et rappellent à l’industrie que les valeurs et les performances de l’immobilier ne sont jamais uniquement déterminées par les particularités de la propriété ; aucun bien n’est à l’abri du moteur qu’est l’environnement macro-économique.

Ce livre blanc se propose de décrire les forces les plus essentielles et sans cesse changeantes qui influencent la valeur de l’immobilier au Canada. Les facteurs de valeur essentiels qui seront mis en évidence sont l’importance sous-évaluée des cycles de liquidités (c.-à-d., la disponibilité des capitaux) et les cycles de croissance économique, qui caractérisent ensemble l’environnement macroéconomique. Cette force extérieure sert de pilier à la capacité qu’a n’importe quelle propriété d’augmenter ses futurs flux de trésorerie et de déterminer la tendance que les taux de capitalisation pourraient prendre. Le livre blanc examinera aussi l’importance des coûts de remplacement pour déterminer des scénarios quand cette mesure « à l’ancienne » a une influence plus significative sur les valeurs immobilières. Enfin, l’analyse culminera en donnant de la matière à réflexion sur la meilleure façon de tenir compte de ces forces en naviguant dans les conditions de marché actuelles.

Nous vous invitons à en apprendre davantage sur ce sujet en lisant notre dernier article.

Télécharger
×